lundi 28 février 2011

Nu descendant un escalier



... L'émission Palettes d'Alain Jaubert est vraiment une émission formidable. Par exemple je viens de revoir celle consacrée au tableau de Marcel Duchamp : Nu descendant un escalier

Si celui-ci fait l'objet d'une étude picturale fort ludique (l'aspect ludique est l'un des points fort de l'émission), Alain Jaubert n'oublie pas d'inscrire la toile dans son époque (l'épistémé), et de faire feu de tout bois  quant à son analyse ; ou autrement dit de proposer une véritable leçon de nexialisme ...

NEXIALISME

Le nexialisme est une approche globale, adoptant plusieurs points de vue, et utilisant toutes les branches de la connaissance afin d'obtenir des solutions originales.

Ce terme a été inventé par A. E. Van Vogt.

Cette approche n'a rien d'étonnant si l'on s'intéresse au parcours d'Alain Jaubert tour à tour marin, journaliste scientifique, chroniqueur musical, enseignant ou encore réalisateur de documentaires.

Fusil photographique
Ainsi ce n'est pas seulement la place du nu dans la peinture, ou la représentation du mouvement (où sont cité en images des illustrateurs de bande dessinée) dans la peinture, c'est aussi  Étienne-Jules Marey ou encore Edward Muybridge qui sont évoqués (et leurs travaux sur la décomposition abstraite du mouvement). Ou encore Gaston de Pawlowski et son Voyage au pays de la quatrième dimension.

[..] Ces débuts dans la découverte de la quatrième dimension furent, pour moi, particulièrement pénibles. Ils se trouvaient, en effet, en contradiction directe avec les notions géométriques, pleines de logique et de bon sens, qui m'étaient familières. [..] Dans notre intelligence, il n'y a point, à proprement parler, de musique, de peinture ou de littérature. [..] Il semble difficile, en conséquence, d'avoir une sensation d'art complète si nous négligeons d'examiner le sujet que nous étudions sous toutes ses faces, [...].
... or, parmi les constructions architecturales qui symbolisent le meiux nos idées, rien n'est plus séduisant, plus compliqué cependant, sous son apparente simplicité, que l'établissement d'un escalier. [...]

Voyage au pays de la quatrième dimension
Gaston de Pawlowski Éd. Denoël


Tout cela est dispensé avec humour (qualité qui ne semble pas faire défaut à Marcel Duchamp non plus) et de façon tout à fait intelligible dans un format et sous une forme qui de fait n'autorisent pas l'ennui, elle est pas belle la vie !?

Fantomas ?

1 commentaire: