Accéder au contenu principal

Zone blanche (RTBF/France 2)

.... Après deux épisodes (sur 8) menés tambour battant d'un scénario qui palpite entre whodunit et fantastique rural forestier, le constat est simple : Zone Blanche - série télévisée franco-belge - démarre très joliment. 

Pour le dire vite, on est pas loin d'un Twin Peaks version Grand Est (toutes choses égales par ailleurs) mâtiné d'un peu de Jordskott (la série télévisée suédoise). 
À tout le moins, la galerie de personnages vaut largement celle qu'avaient inventée Lynch & Frost en leur temps, et la nature vaut bien celle décrite par Henrik Björn.  
Villefranche est une petite ville isolée au cœur d’une forêt gigantesque, un labyrinthe vert de milliers d’hectares rendant toute télécommunication hasardeuse. Cet endroit pas tout à fait comme les autres a ses zones non cartographiées, ses crimes, ses disparitions et autres mystères à élucider et un taux d’homicide six fois supérieur à la moyenne nationale… mais à part ça tout va bien. Pour veiller sur elle, la ville peut compter sur son "shérif", le Major Laurène Weiss, une fille du pays forte en gueule et étrangement connectée à la Nature. 
  Mention particulière à la réalisation de ces 2 épisodes qui installent un atmosphère très réussie dés le début du premier épisode, dont l'étrangeté ne peut que captiver quiconque le voit.  
Si certains comédiens en font un peu trop à mon goût (mais la nature de leur personnage les y oblige), la distribution s'en sort d'une manière générale plutôt bien.

.... Reste que les enjeux, dopés notamment par le climax à couper le souffle du deuxième épisode, sont ou semblent assez énormes ; à tel point que je me demande si - forcément - la résolution des différentes énigmes sera à la hauteur de ce tonitruant départ.


Commentaires

  1. On se souviendra de Lost, une série très prometteuse qui tourna en eau de boudin. Cela étant, j'ai rarement visionné une série française aussi alléchante depuis des lustres. Je compte donc lui laisser sa chance.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.