vendredi 31 mars 2017

NEXUS (Ramez Naam)

L'an 2040. Nexus est une nouvelle nano-molécule capable de relier les cerveaux entre eux. Alors que certains veulent l'exploiter, d'autres cherchent à l'anéantir. 

.... À mi-chemin entre prospective transhumaniste et actioner, NEXUS 
est un cocktail de (science-) fiction corsé, pas avare en termes de réflexions sur le devenir de l'humanité.

Ecrit par un zélateur d'une évolution qui ne devrait plus rien à la Nature (c'est du moins comme cela que je l'ai compris), Ramez Naam - dont c'est le 1re roman - manie les codes de la narration et des genres dans lesquels il puise, avec beaucoup de dextérité.
Appelant une lecture de type « haut débit », ce roman hybride réserve son quota de surprises et de situations plus convenues dans des proportions qui m'ont enthousiasmé ; les unes et les autres pouvant évoluer dans un sens ou un autre.
Un plaisir qui nécessitera néanmoins deux tournées supplémentaires pour être complet.

En effet, Ramez Naam a écrit depuis deux autres romans qui constituent la suite de celui-ci :
CRUX, dont le format Poche va sortir mi-avril, et CORTEX prévu pour le début du même mois mais cette fois-ci en « grand format », toujours traduits par Jean-Daniel Brèque. 
Deux romans dont j'anticipe déjà le plaisir que j'aurais à les lire. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire