Accéder au contenu principal

Cookie Monster (Vernor Vinge)

…. Pour le dire aussi rapidement que ce roman est court, Cookie Monster, est le rêve du capitalisme le plus désinhibé dans une version « hard science », dont la (possible) difficulté de comprendre entièrement ce dont on parle est largement compensée par une forme de poésie et pas mal d’humour. 

L’auteur – Vernon Vinge – a ainsi la bonne idée de rattacher son propre récit à (au moins) deux autres histoires que tout un chacun connaît, ne serait-ce que par « osmose », ce qui permet une lecture intuitive lorsque la maîtrise de certains concepts fait défaut. 
Il a aussi la très mauvaise idée d’inclure dans les dialogues de certains de ses protagonistes - en passant - des échanges sur des romans de S-F, dont il risque de gâcher (un peu) la lecture. 

La brièveté de cette novella (ou roman court), moins de 100 pages dans un format poche (prix Hugo & Locus de sa catégorie en 2004), m’interdit de développer plus avant mon commentaire©™. Ce que je peux dire en revanche c’est que je l’ai lu d’une traite et que je n’ai pas eu à me forcer, bien au contraire. 

En outre, le rapport qualité/prix est très en faveur du lecteur : 8,90€ (et 3,99 € en format numérique) comme toute la collection Une Heure Lumière des éditions Le Bélial’

À quoi s’ajoute une traduction signée Jean-Daniel Brèque, quelqu’un que l’on peut placer dans le peloton de tête des traducteurs encore en exercice, si tant est qu’il prenait à cette profession de faire de la compétition. 
Sans oublier une fort réussie couverture d’Aurélien Police, un illustrateur dont le talent ne cesse de m’épater.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.