jeudi 16 mars 2017

Un crime dans la tête (2004)

Il y a quelques années, une nuit, durant la guerre du Golfe, le capitaine Marco et ses hommes furent victimes d'une embuscade et n'eurent la vie sauve qu'à l'intervention héroïque du sergent Shaw, devenu désormais l'un des candidats les plus sérieux à la fonction de vice-président des États-Unis.
.... Le remake de 2004 réalisé par Johnathan Demme - produit en partie par Tina Sinatra, la propre fille de Frank Sinatra* - est un film qui m'a captivé sur un peu plus des 3/4 de sa durée.

À son crédit :

• Une excellente interprétation
• Une atmosphère anxiogène, paranoïaque et très malsaine

En sa défaveur :

• Un plan bien trop alambiqué
• Un dénouement bien trop simpliste

En conclusion :

.... Un crime dans la tête s'essouffle dans sa dernière partie, et renonce à ce qui en faisait le charme (vénéneux).
Résultat, l'équilibre précaire de son scénario s'en trouve fragilisé, et entraîne dans sa chute réalisation et distribution, les pierres angulaires de ma suspension volontaire d'incrédulité.

Un film qui devient bien meilleur si on décide de s'arrêter au moment où Raymond Prentiss Shaw « manque sa marque ».
__________

* Frank Sinatra avait fait des pieds et des mains pour que l'original de 1962, de John Frankenheimer, puisse se tourner. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire