Accéder au contenu principal

Détective Phillip Lovecraft


... Des zombies, des licornes, des loup-garous, des malédictions, une poupée vaudou, des gargouilles, des gremlins, des vampires ..
L'Amérique dans laquelle vit Lovecraft est une Amérique où la magie est non seulement opérante mais commune (on y construit même des banlieues pavillonnaire  grâce à la Thaumaturgie Appliquée®), c'est plutôt lui qui paraît hors du commun puisqu'il se refuse à l'utiliser. 
Phillip (sic) Lovecraft est détective privé à Hollywood, un détective privé hardboiled comme il se doit, qui se voit confier une enquête : retrouver un livre ...

Toutes les mauvaises planètes seront
à la bonne place au mauvais moment.


 NECRONOMICON

... Le Necronomicon est, si l'on peut oser cet oxymore, le plus célèbre des livres secrets. On l'attribue au poète arabe, réputé fou, Abdul dit Alhazred, né au Yémen au VIIIe siècle. [...]
À l'âge de dix-neuf ans, en châtiment [..], Abdul subit défiguration et mutilations, avant d'être abandonné au cœur du Rub'al-Khâli, un des plus terribles déserts du monde. La légende veut qu'il ait survécu en adoptant le mode de vie des goules ; que, guidé en rêve par une forme encapuchonnée en laquelle il voyait Nyarlathotep, il ait vécu plusieurs mois dans les ruines d'Irem, et dans la cité sans nom enfouie au-dessous. [..] à la fin de sa vie, il coucha par écrit son œuvre testament , Al Azif. En 950, le Grec Theodoros Philetas de Constantinople en composa une traduction grecque qu'il rebaptisa Necronomicon. [..]
De cette œuvre dont l'existence entière a été clandestine et scandaleuse existent toujours quelques rares exemplaires qui ont échappé aux persécutions et aux autodafés. [..]


Les nombreuses vies de CTHULHU de Patrick Marcel, page 13 & 14, extrait.

Pour en savoir plus sur le désert du Rub' al-Khâli on peut lire avec profit Le royaume des Devins.
D'après August Derleth le catalogue de la Bibliothèque Générale de l'Université de Californie disposait, aux alentours de 1960, d'une fiche correspondant au Necronomicon : BL 430 - A 47 Alhazred, Abdul, ca.X. 738 casier B, dans une traduction grecque d'Olaus Wormius.

Aux ingrédients énumérés supra ajoutez ceux du polar : femme fatale, hommes de main, tenancier de boîte de nuit, crooners, flics, et vous obtiendrez un cocktail sympathique qui ne distille en aucune manière l'ennui, bien au contraire. 


"J'ai entendu des choses plus intéressantes sortir d'un pantalon en velours côtelé".

GRANDS ANCIENS

Dés 1933, nous apprend Rémi Sussan, certains sont déjà convaincus de la valeur de l'enseignement occulte de l'écrivain de Providence
Dans les années 70 Anton LaVey (le fondateur de l'Église de Satan) propose des rituels d'invocations aux Grands Anciens, mais c'est surtout Kenneth Grant (un disciple de Crowley) qui va établir des liens entre magie traditionnelle et les écrits de Lovecraft, et de fait inviter le panthéon lovecraftien dans l'occultisme contemporain ; ce que n'oublieront pas les magiciens du Chaos.
Ainsi pour Phil Hine la magie lovecraftienne est un "processus unissant les racines chtoniennes de la conscience primitive et les magies stellaires du futur" : tout un programme qu'on croirait sorti tout droit du téléfilm de Martin Campbell.

D'autant que la fin fait preuve d'un mauvais esprit (dans les deux sens du terme) du meilleur effet. Très sympathique divertissement (qui aurait  toutefois bien profité d'un petit coup de sang supplémentaire afin de gommer un petit ventre mou heureusement bien vite oublié).




... Cinq plus tard, une seconde enquête (Witch Hunt, une chasse aux sorcières prise au pied de la lettre en quelque sorte) nous permet de retrouver ce cher Lovecraft, cette fois-ci sous les traits de Dennis Hopper (un peu moins convaincant que Fred Ward), les ingrédients sont les mêmes mais cette fois il faut compter avec le Comité des Activités Surnaturelles.



On retrouve Hypolita Kropotkin sorcière patentée et, comme dans la première enquête un travesti (?) ; cette fois Phillip Lovecraft est embauché pour résoudre une affaire d'adultère, pas de quoi se mettre la rate au court-bouillon, c'est du moins ce qu'il croit !

Comme dans la première enquête A Cast of Deadly Spell (en V.O), la mixtion est un enchantement  ...



 .. avec de belles interprétations, notamment celle d'Eric Bogosian dans le rôle du sénateur Larson Crockett et la ravissante Penelope Ann Miller, ajoutez quelques effets spéciaux plutôt bien vus ... et voilà !


Un bon dieu de double programme diablement divertissant ! si vous voulez mon avis.

Commentaires

  1. Très alléchant - Mad en avait fait une critique dans sa rubrique vidéo...

    RépondreSupprimer
  2. ah....
    je suis pas le seul à m' en rappeler

    RépondreSupprimer
  3. Sur le Rub' al-Khali, désert très fréquenté, on verra aussi "La Cité Fantôme", une aventure de Doc Savage, où celui-ci y découvre "une ville d'un rouge rosé, à demi-vieille comme le Temps".

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.