Accéder au contenu principal

Michael Marshall Smith

... Je ne vais pas vous faire l'affront de vous dire qui est Michael Marshall, sachez néanmoins que cet excellent auteur a été précédemment connu sous le nom de Michael Marshall Smith, nom sous lequel il a écrit trois excellents romans. Après une assez longue absence des librairies françaises il a fait son retour avec une trilogie mettant en scène le thème du tueur en série.
Mais, et c'est là l'un des points forts de ce romancier Michael Marshall a la particularité en quelque sorte de faire du neuf avec du vieux. Ainsi le tueur en série sujet rebattu, prend-t-il avec lui un nouveau visage, pas plus rassurant pour autant mais nettement plus original que ce à quoi l'on s'étaient habitués. Par ailleurs ce nouveau point de vue est proposé au cœur d'histoires absolument captivantes. Plutôt encourageant, non ?!

L'autre point fort de cet auteur c'est son talent dans la forme courte, et cela tombe bien puisque je vais parler de son recueil L'Homme qui dessinait des chats paru il y a déjà quelque temps chez Bragelonne.

Son talent pour écrire des histoires captivantes est toujours présent dans la forme courte, toutefois il s'associe ici avec l'aptitude à donner vie à des personnages en quelques lignes. D'autre part il sait à nul autre pareil entretenir un sentiment ambigu, laissant le lecteur me laissant dans l'expectative sans la sensation de frustration, un tour de force.



... Des nouvelles qui composent L'Homme qui dessinait des chats ma favorite est Voilà que l'enfer dilate sa gorge. Trois chercheurs œuvrant dans un domaine de pointe de la science vont donner un tour inattendu à leur découverte. Tout y est : histoire captivante de bout en bout, personnages qui ne laissent pas indifférents, et surtout cette aptitude à diverger légèrement à partir d'une idée pour un résultat étonnifiant .
D'autres nouvelles sont particulièrement réussies notamment celles qui utilisent une sorte de "boucle temporelle", déstabilisation garantie. On trouve aussi des histoires plus gores (ou disons qui s'intéresse de près à l'intégrité physique), d'autres au romantisme prégnant, et d'autres encore que l'on peut classer dans la rubrique "inclassable". 
Bref un beau recueil de nouvelles au sommaire éclectique et de qualité. Que demande le peuple, je vous le demande !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.