dimanche 9 janvier 2011

Captain America Renaissance


... Rappelez-vous, ceci a commencé comme une expérience ; apprenant concomitamment à la découverte du film Abattoir 5 que la mini série Captain America Renaissance sous les auspices du scénariste Ed Brubaker, s'inspirait du livre de Kurt Vonnegut j'ai entrepris toutes choses égales par ailleurs, un voyage dans le Temps thème central des trois œuvres.

Or donc, si la mini série a été publiée par Marvel en 2009 elle n'a été traduite qu'en 2010 et je ne l'ai lue qu'en 2011, et plus précisément la semaine derniére. Cependant vous ne lirez ces lignes que demain au plus tôt (qui sera votre aujourd'hui). 

... Captain America Renaissance  a été une belle surprise, n'ayant pas lu d'histoires de ce personnage depuis belle lurette, encore moins tout ce qui tourne autours du crossover perpétuel qu'est devenue la presque totalité de la production de la Maison des Idées, j'ai eu le plaisir (surprenant par les temps qui courent) de lire une histoire qui se suffit à elle-même.
L'état des lieux et les événements qui ont mené les protagonistes là où ils sont, sont brièvement et clairement résumés au début de l'histoire sans pour autant l'alourdir. Et si cela ne suffit pas Panini offre un résumé succinct en guise d'édito.   


Bryan Hitch, Butch Guice et Paul Mount assurent brillamment la mise en image du scénario d'Ed Brubaker, dont l'histoire si elle s'inspire ouvertement des voyages de Billy Pèlerin le personnage principal du roman & du film Abattoir 5, n'est qu'un élément au cœur d'une plus vaste entreprise qui ne ménage ni les péripéties ni les surprises, et dont la plus belle a été de satisfaire le lecteur que j'ai été ....  et que vous serez peut-être.  

1 commentaire: