Accéder au contenu principal

Captain America Renaissance


... Rappelez-vous, ceci a commencé comme une expérience ; apprenant concomitamment à la découverte du film Abattoir 5 que la mini série Captain America Renaissance sous les auspices du scénariste Ed Brubaker, s'inspirait du livre de Kurt Vonnegut j'ai entrepris toutes choses égales par ailleurs, un voyage dans le Temps thème central des trois œuvres.

Or donc, si la mini série a été publiée par Marvel en 2009 elle n'a été traduite qu'en 2010 et je ne l'ai lue qu'en 2011, et plus précisément la semaine derniére. Cependant vous ne lirez ces lignes que demain au plus tôt (qui sera votre aujourd'hui). 

... Captain America Renaissance  a été une belle surprise, n'ayant pas lu d'histoires de ce personnage depuis belle lurette, encore moins tout ce qui tourne autours du crossover perpétuel qu'est devenue la presque totalité de la production de la Maison des Idées, j'ai eu le plaisir (surprenant par les temps qui courent) de lire une histoire qui se suffit à elle-même.
L'état des lieux et les événements qui ont mené les protagonistes là où ils sont, sont brièvement et clairement résumés au début de l'histoire sans pour autant l'alourdir. Et si cela ne suffit pas Panini offre un résumé succinct en guise d'édito.   


Bryan Hitch, Butch Guice et Paul Mount assurent brillamment la mise en image du scénario d'Ed Brubaker, dont l'histoire si elle s'inspire ouvertement des voyages de Billy Pèlerin le personnage principal du roman & du film Abattoir 5, n'est qu'un élément au cœur d'une plus vaste entreprise qui ne ménage ni les péripéties ni les surprises, et dont la plus belle a été de satisfaire le lecteur que j'ai été ....  et que vous serez peut-être.  

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.