lundi 23 novembre 2009

Astro City



Et si vous pouviez vous rendre dans le monde des super-héros ?




...
Je viens de relire l'album Astro City Héros Locaux dans sa version française, traduit par Jérémy Manesse.

Astro City est une bande dessinée hautement recommandable, le saviez-vous ?

Née aux alentours de 1995, cette série nous raconte la ville d'Astro City, de ses super-héros et surtout de ses habitants. C'est à la fois un hommage aux super-héros - principalement ceux du silver age, et aux créateurs de bande dessinée -, et des tranches de vie souvent émouvantes, de ses habitants.

Astro City Héros Locaux, comme son titre l'indique fait la part belle justement à ces "anonymes", ceux dont la maison est détruite lors d'une confrontation titanesque entre Samaritain et la "créature aquatique nommée Tentacus" ou lors du retour de Supersonique.

C'est encore Pete Donaceck, portier d'un hôtel et accessoirement sauveur anonyme d'une fillette, ou alors .....

Kurt Busiek et Brent Anderson brossent avec beaucoup de brio et de sensibilité - mais sans sensiblerie - la vie mouvementée d'une ville habitée par moult super-héros et traversée par au moins autant de menaces et autres "super-vilains". Sans compter les extraterrestres.




Si les habitants "sans super-pouvoirs" d'Astro City ont enfin leurs ménestrels en la personne de Busiek & Anderson, les deux larrons n'en oublient pas pour autant de nous montrer la vie des super-héros, mais toujours au-delà du "masque" et des conventions.
La vieillesse, les erreurs et les échecs ne sont pas oblitérés mais ils sont toujours racontés avec humanisme et une acuité à nulle autre pareille.

C'est un regard tendre porté sur la ville et ses habitants. Un regard tendre mais aussi plein d'humour .....


.... et si en me lisant vous pensez qu'Astro City est une série ronronnante et légèrement mièvre, détrompez-vous ! Busiek et Anderson conjuguent avec la même facilité, le même entrain et la même vitalité "humanisme" et "surprises".

Alors laissez-vous surprendre.


2 commentaires:

  1. Artemus Dada, éternel homme de goût, dont je partage l'opinion une fois de plus....

    Gaspe, cela fait -il de moi ...un homme de goût ?!

    En tout cas, Astro City, c'est comme le cochon, tout est bon.

    RépondreSupprimer
  2. N'exagérons pas, cela fait de toi un homme qui connait un homme de goût. Ce n'est déjà pas si courant matelot.

    RépondreSupprimer