Accéder au contenu principal

C.A.O.S


... On connait le goût des administrations pour les acronymes, ici la nouvelle série télévisée CHAOS s'en moque (du moins tel est mon sentiment) en jouant sur l'homonymie d'un des services de la CIA le Clandestine Administration & Oversight Services, CAOS (ou autrement dit Administration Clandestine & Services de Surveillance)


Ce service qui ne semble se composer lors du premier épisode que de trois agents voit ses effectifs renforcés par une nouvelle recrue, pour qui le sens du mot "espion" va devoir prendre tout son sens.
Si la métamorphose de CAOS en CHAOS semble être une boutade, ce titre prend néanmoins tout son sens en regard des techniques utilisées par la quatuor pour réussir les missions dont ils ont la charge. 


Des missions dans lesquelles ils n'hésitent pas à s'impliquer eux-même sans l'aval de leurs supérieurs, ceci dit. Ces trois franc-tireurs vont embarquer le nouvel arrivant dans des aventures dites black ops avec des techniques tout ce qu'il y a de plus marxistes ; où l'action écervelée le dispute à l'humour forcené pour le plus grand plaisir du spectateur que je suis. Fantasticamundo !  

Du moins tel était l'esprit du premier épisode, car dés le deuxième le fragile équilibre en faveur de l'humour bascule dangereusement du côté d'un sérieux dont j'aimerais que nous nous passions, sauf s'il est plein de bière (le sérieux), ce qui ne joue pas mais alors pas du tout en faveur de cette série. Mais ceci est peut-être une autre histoire (??).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.