Accéder au contenu principal

Le Corsaire Rouge

... Avant toute chose clarifions dés à présent la différence qu'il peut y avoir entre les différents écumeurs des mers, d'autant que le titre original du film  dont j'aimerais parler est The Crimson Pirate devenu par la grâce de sa traversée de l'Atlantique Le Corsaire rouge. Alors, pirate ou corsaire ?



... Mais laissons là Patrice Gelinet et son invité Alain Berbouche, et montons à bord d'un navire pas comme les autres. 

La Folie, Monsieur, fait le tour du globe, 
comme le soleil. Elle brille en tous lieux.

Shakespeare
La Nuit des rois, ou Ce que vous voudrez



... D'entrée de jeu on nous annonce la couleur ; le capitaine Vallo prend à partie les spectateurs, traversant sans coup férir le 4ième Mur, à la fois acteur et passeur  à l'instar du Trickster, du Fripon : " les Wichitas, attribuent au Coyote la faculté de raconter sans fin des histoires relatives au Fripon (c'est à dire lui-même NdR)"  - Cf. Charles Kerénuy in Le Fripon divin.
Ainsi il apparaît que le Trickster est un personnage capable de traverser le Quatrième Mur.

Robert Siodmak 1952

Pirate : du grec Peiran "essayer, tenter l'aventure".

(Les pirates) s'accordent à la fatalité universelle [..] et cela suppose de nombreuses aventures [..] qui n'aboutissent que parce qu'elles ajourent, sous la multiplicité événementielle [..] l'ordre supérieur du monde.
Arnaud Bordes - Lord Dunsany 

... J'évoquais dans le billet consacré à La Flèche et le Flambeau l'hypothèse que le Fripon était un mème, en voici la preuve concrète. Dardo et Picollo ont certes cédé la place à Vallo et Ojo mais il s'agit encore du duo de "La Comedia del Chaos" , cette fois-ci à la puissance "mille".

Mais plus important, ce à quoi nous allons assister au travers de ce film, c'est à la création d'une TAZ. Autrement dit une Temporary Autonomous Zone ou Zone Autonome Temporaire cher à Hakim Bey ; où les lois de la réalité vont basculer en faveur de celles qui régissent le monde du dessin animé. 

Bienvenue sur l'île des Toons !

BOOM
... Bien qu'Hakim Bey soutienne que la TAZ ne se définit pas je vais tenter d'en cartographier l'idée ; plutôt à la manière d'un sourcier que d'un Arpenteur, attendu que la carte n'est pas le territoire.

Ojo & Vallo
... Le premier chapitre de son ouvrage sur la TAZ (car oui Hakim Bey a écrit un opuscule où il ne définit pas la TAZ mais tourne autour du sujet) est consacré aux Utopies Pirates, ce qui tombe pour le moins pile poil.
Il ressort des presque 90 pages de son texte que la TAZ implique un soulèvement, une expérience maximale et temporaire, une opération de guérilla qui libère une zone puis se dissout.

Une once de comique troupier
Les propos d'Hakim Bey résument avec justesse l'aventure dans laquelle va foncer tête baissé le capitaine Vallo et son fidéle second Ojo ; sans oublier l'équipage : caractéristique importante de la TAZ, qui refuse la famille nucléaire au profit de la bande nomade ou semi nomade. Nous sommes au cœur même du sujet, vous en conviendrez.



La TAZ nous dit encore Bey est festive, une sorte de carnaval permanent dont l'essence est le face-à-face, et surtout elle est utopique en cela qu'elle croit en une intensification du quotidien, une pénétration du Merveilleux dans la vie. Toutes caractéristiques présentes voire omniprésentes dans Le Corsaire rouge

THÉORIE

La tentative de faire apparaître les contours d'une définition de la TAZ produit le surgissement d'une théorie non-A, celle du Third-mind autrement dit du Tiers-esprit, qui prend justement ici, la forme d'une TAZ

Ainsi à l'instar d'Alfred Korzybski il est possible de formuler la rencontre de deux Tricksters :

1 Trickster + 1 Trickster = 1 TAZ 

 (où la topographie est forcément non-euclidienne)


Le Corsaire rouge propose donc à la fois de voir en action deux Tricksters et la mise en place d'une Zone Autonome Temporaire au rythme endiablé d'un tambour chamane (ainsi la propension de nos deux héros à grimper aux mâts est-elle clairement une référence au chamanisme : Up the pole & out the smokhole comme on dit là-bas).

... Toutefois il n'est en aucun cas obligatoire de savoir ce qu'est un Trickster, d'avoir lu TAZ d'Hakim Bey, ou encore d'avoir des notions de Sémantique générale pour apprécier Le Corsaire rouge, magnifique film d'aventure qui se suffit à lui même.


Néanmoins Le Corsaire rouge fait partie de ces œuvres que l'on peut aussi découvrir par anamorphose, comme je viens de le vous proposer.


Actualisation du 13/04/2011 : Frunobulax de la Caverne des Introuvables propose le film, c'est cadeau !

Commentaires

  1. Argh... quel dommage que Photobucket se soit mis en grève juste là. Bon. Je reviendrai lire tout ça quand les images seront revenues !

    RépondreSupprimer
  2. idem.
    (ps : pourquoi n'utilise-tu pas Picasa ? c'est un service google qui va de pair avec blogger...)

    RépondreSupprimer
  3. c' est bien le premier film diffusé dans la première dernière séance d' eddy mitchell?

    RépondreSupprimer
  4. Toutes mes excuse pour ce désagrément.

    Pourquoi je n'utilise pas Picasa ? Tout simplement par habitude avec Photobucket.

    En outre Midnighter, je ne sais pas s'il s'agit du premier film diffusé par Eddy dans son émission mais ce qui est sûr c'est qu'il a diffusé un paquet de films avec Burt Lancaster (pour mon plus grand plaisir je dois dire).

    À bientôt les z'amis !

    RépondreSupprimer
  5. Un des film qui a été repris dans le Grand Detournement je crois

    RépondreSupprimer
  6. http://www.youtube.com/watch?v=XtOijCGdjsc

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Doctor Strange Legacy [Cates / Hernández Walta / Duclos]

La curiosité m'avait poussé, il y a 4 ou 5 ans, à m'intéresser au travail d'un nouveau venu du nom de Donny Cates. Depuis il a fait son petit bonhomme de chemin et est devenu un scénariste en vue de la Maison des idées™.
Et c'est tout à fait mérité.

Donny Cates n'est pas le genre à vouloir réinventer la poudre, pour finalement accoucher d'un pétard mouillé (qui a dit Tom King ?). Son domaine c'est le divertissement, l'évasion, et très souvent un excellent moment de lecture. 

Cette reprise de la série « Doctor Strange », 5 numéros mensuels compilés dans ce premier tome, en est la carte de visite idéale. 

Si l'adaptation cinématographique du personnage, créé par Stan Lee & Steve Ditko en 1963, lui a permis de retrouver les têtes de gondole des comics shop, on est toutefois passé par un petit lifting façon Jason Aaron & Chris Bachalo [Pour en savoir +] pour la version bande dessinée.

Mais rassurez-vous, ne rien connaître du personnages et de ses pré…

Le pot au noir [Robert Ferrigno / Hubert Galle]

Ce roman m'a été recommandé par Duane Swierczynski [Pour en avoir +]. Jeune lecteur encore adolescent, assidu de Sf et de fantastique, Swierczynski est entré dans le monde du polar et du thriller, grâce au roman de Robert Ferrigno.
« Le pot au noir » commence comme un roman policier tout ce qu'il y a de plus conventionnel : une disparition inquiétante, un suspect tout ce qu'il y a de crédible, et un duo de flics. L'ambiance rappelle celle de la série «Miami Vice», mais l'histoire se passe sur la côte Ouest des U.S.A..
D'une certaine manière, les premiers chapitres pourraient desservir ce roman, en en cachant ce qui fera son originalité, sous le vernis du tout venant.
Sauf que dès le départ, Robert Ferrigno, traduit par Hubert Galle pour les éditions Flammarion, a la bonne idée de peupler son ouvrage de personnages atypiques qui réussissent à captiver l'attention. La quatrième de couverture ne se prive d'ailleurs pas de l'annoncer (même si je ne m'e…

Deathlok [Charlie Huston / Lan Medina]

Les remakes, relaunchs, reboots, voire les réécritures de « classiques » façon littérature de genre, sont devenus omniprésents dans le divertissement de masse. Rien qui ne puisse, un jour ou l'autre, se voir  « updater ».
En 2009-2010, c'est au tour de Deathlock, un personnage créé par Rich Buckler & Doug Moench pour Marvel [Pour en savoir +], et qui n'a jamais vraiment trouvé sa place chez l'éditeur des Avengers et consorts, de se voir offrir un nouveau tour de piste. C'est à Charlie Huston, auréolé de son run sur la série consacrée à Moon Knight, qu'on a commandé un scénario qui devra tenir sept numéros mensuels. Huston est, avant de travailler pour la Maison des idées™, d'abord connu pour ses romans. C'est via son agent littéraire qu'il a mis un pied dans la BD, au moment où Marvel recrutait en dehors de sa zone d'influence. Cela dit, il reconnaît une attirance pour la SF contractée dès son plus jeune âge ; et particulièrement pour les u…