Accéder au contenu principal

Qetesh

... Les scientifiques du programme SETI et de l'agence Stargate ont remarqué que les habitants de la planète répertoriée P8X-412 vénèrent une déesse qui appartient également au panthéon de notre planète, et plus précisément à la mythologie égyptienne : Qetesh.



Qetesh aussi connue sous le nom de Qadesh, est une déesse que certains pensent "importée" de Syrie et dont le culte fut adopté par les Egyptiens. Elle est représenté nue de face (ce qui accrédite que c'est une déesse d'origine étrangère pour les tenants de cette hypotése), coiffée d'un disque solaire et "montée" sur un lion.
D'autres avancent qu'il s'agit d'une incarnation de la déesse de la beauté et de l'amour Hathor, la déesse par excellence.

Pour ma part, je suis partisan que les dieux et les déesses sont les maîtres du travestissement et du voyage. Ainsi, au fil du temps et des lieux, émigrant par exemple dans les bagages de la conscience collective des colons et autres voyageurs en utilisant leur don d'ubiquité - parfois à des époques immémoriales - ils se sont implantés sur différents continents et ont développé quelquefois en même temps, des cultes aux caractéristiques communes mais cependant différents.

La preuve par l'exemple :

... María Lionza la déesse du Venezuela est représentée par une femme nue chevauchant un tapir, ce qui n'est pas sans rappeler Qetesh.
Elle est la femme originelle, protectrice de la nature et des animaux et son culte n'est pas sans évoquer des racines africaines : la Santeria et le Vaudou ne sont jamais bien loin.

En plein Caracas, on peut d'ailleurs admirer une statue de la déesse.



... Or donc, les scientifiques du SETI et de Stargate disais-je ont déterminé que Qetesh / Hathor fait l'objet d'une vénération équivalente au culte d'hyperdulie. La passion dont elle est l'objet atteint son zénith à ce qui correspond au 26 décembre du calendrier grégorien.

Fulchibaristique n'est-il pas !?

Ainsi puisque Hathor occupe une place particulière dans mon panthéon personnel .......













Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

The Words

...The Words (Les Mots) est un film qui avait tout pour me séduire : le roman en tant qu'élément principal, des acteurs que j'aime bien ; Dennis Quaid, Jeremy Irons, J. K. Simmons et Bradley Cooper. Éléments supplémentaire l'histoire se révèle être une histoire dans l'hisitoire. Ou plus exactement un roman à propos de l'écriture d'un roman, écrit par un autre ; entre fiction et réalité. 

Je m'explique.

Clay Hammon fait une lecture public de son dernier livre The Words dans lequel un jeune auteur, Rory Jansen, en mal de reconnaissance tente vaille que vaille de placer son roman chez différents éditeurs. Cet homme vit avec une très belle jeune femme et il est entouré d'une famille aimante. Finalement il va se construire une vie somme toute agréable mais loin de ce qu'il envisageait. Au cours de sa lune de miel, à Paris, son épouse va lui offrir une vieille serviette en cuir découverte chez un antiquaire, pour dit-elle qu'il y mette son manuscrit. Ca…

Blade Runner (vu par Philippe Manœuvre)

Après vous avoir proposé Star Wars vu par le Journal de Spiroude 1977 (ou du moins d'un des numéro de cette année-là), c'est au tour de Blade Runner vu par Philippe Manœuvre en 1982 dans les pages de la revue Métal Hurlant. Il va de soit qu'avec un titre tel que : "C'est Dick qu'on assassine" le propos de l'article ne fait pas de doute. Pour rappel, le film est sorti en France le 15 septembre 1982, Métal Hurlant au début de ce même mois de 82.

Bonne lecture.







Lisa Lyon

.. Lisa Lyon la sculpturale culturiste des années 80 pose pour vous ....





Quelques photographies supplémentaires ici, réservées à un public majeur.