Accéder au contenu principal

Flex Mentallo (2)



...  Si à l'instar de Michel Onfray nombre d'intellectuels s'interrogent (encore) sur la problématique corps/esprit, d'autres ont depuis longtemps résolu cette dichotomie : l'un ne va pas sans l'autre.
Les culturistes, les hercules de foire et les artistes martiaux ont dés le début accordé une grande place à l'action de l'esprit sur la matière (et vice versa).

Ainsi par exemple, The Mighty Atom pensait que son formidable potentiel venait de l'association de sa puissance mentale et de sa force : il faut dire qu'il avait réchappé à un tir d'arme à feu, la balle n'avait pas réussi a pénétrer son crane. Né en 1893, Joseph Greenstein a.k.a  The Mighty Atom se produisait encore en 1977. On notera en passant que Joseph Greenstein est l'inspirateur du personnage de DC Comics Atom (alias All Pratt).

D'autre part des athlètes tels que Marcel Rouet ont tout de suite intégré à leur pratique (et à leur enseignement) une dimension "mentale" notamment en promouvant l'imagination, la volonté ; en encourageant le développement des facultés de concentration voire en s'intéressant de prés à l'hypnose.   




En outre et de manière plus terre à terre, quiconque a jamais conçu un planning d'entrainement sait l'investissement intellectuel que cela "coûte".



... Nonobstant, s'il est une activité physique qui n'a jamais mis de côté la dimension "mentale" c'est bien les arts martiaux (ou peut-être est-ce une activité mentale qui n'a jamais oublié l'aspect physique).

Les arts martiaux orientaux accordent également une grande attention à l'union du corps et de l'esprit. Par exemple avec ce qu'on appelle le kime. "Le kime est l'ensemble des actions physiques et mentales qui interviennent simultanément dans la dernière phase d'un mouvement [..]" nous dit Roland Habersetzer. "On peut donc appeler kime la brève mais intense concentration d'énergie physique augmenté d'un influx mental allant dans le même sens, lors de contacts avec l'adversaire, que ce soit dans un mouvement d'attaque ou de défense." [...] "Le kime est parfois concrétisé par le kensei qui est ce cri guttural et bref qui ne manque jamais de surprendre et d'impressionner le néophyte ; on a l'habitude de l'appeler kiai [..]. 


No Brain No Gain
Sans oublier que d'aucuns n'hésitent pas à proposer d'entrainer son cerveau, organe qu'ils considèrent comme un muscle tout simplement.  




... Je conclurai en citant l'exemple (qui n'est pas anodin) de Mike Dayton et de sa méthode d'entrainement intitulé Chi Mind control, tout un programme qui associe brillamment culturisme athlétique & arts martiaux ..
 
Ainsi  Mike Dayton était-il capable de briser des battes de base-ball, d'exploser des menottes et nettement plus dangereux, de résister à une pendaison

    
(À suivre ....)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Doctor Strange Legacy [Cates / Hernández Walta / Duclos]

La curiosité m'avait poussé, il y a 4 ou 5 ans, à m'intéresser au travail d'un nouveau venu du nom de Donny Cates. Depuis il a fait son petit bonhomme de chemin et est devenu un scénariste en vue de la Maison des idées™.
Et c'est tout à fait mérité.

Donny Cates n'est pas le genre à vouloir réinventer la poudre, pour finalement accoucher d'un pétard mouillé (qui a dit Tom King ?). Son domaine c'est le divertissement, l'évasion, et très souvent un excellent moment de lecture. 

Cette reprise de la série « Doctor Strange », 5 numéros mensuels compilés dans ce premier tome, en est la carte de visite idéale. 

Si l'adaptation cinématographique du personnage, créé par Stan Lee & Steve Ditko en 1963, lui a permis de retrouver les têtes de gondole des comics shop, on est toutefois passé par un petit lifting façon Jason Aaron & Chris Bachalo [Pour en savoir +] pour la version bande dessinée.

Mais rassurez-vous, ne rien connaître du personnages et de ses pré…

Le pot au noir [Robert Ferrigno / Hubert Galle]

Ce roman m'a été recommandé par Duane Swierczynski [Pour en avoir +]. Jeune lecteur encore adolescent, assidu de Sf et de fantastique, Swierczynski est entré dans le monde du polar et du thriller, grâce au roman de Robert Ferrigno.
« Le pot au noir » commence comme un roman policier tout ce qu'il y a de plus conventionnel : une disparition inquiétante, un suspect tout ce qu'il y a de crédible, et un duo de flics. L'ambiance rappelle celle de la série «Miami Vice», mais l'histoire se passe sur la côte Ouest des U.S.A..
D'une certaine manière, les premiers chapitres pourraient desservir ce roman, en en cachant ce qui fera son originalité, sous le vernis du tout venant.
Sauf que dès le départ, Robert Ferrigno, traduit par Hubert Galle pour les éditions Flammarion, a la bonne idée de peupler son ouvrage de personnages atypiques qui réussissent à captiver l'attention. La quatrième de couverture ne se prive d'ailleurs pas de l'annoncer (même si je ne m'e…

Immortal Hulk [Al Ewing / Joe Bennett / Thomas Davier]

Certainement mal luné, j'avais calé sur le premier numéro de cette relance du géant de jade. Néanmoins, mon intérêt pour le travail du scénariste Al Ewing m'a convaincu de laisser une seconde chance à cette série.
Sans toutefois oublier qu'un scénaristes travaillant pour des entreprises telles que Marvel ou DC Comics, lesquelles sont les propriétaires des personnages (et des histoires) qu'elles publient, c'est un peu comme d'être un jockey. 
Tout aussi prometteur qu'il soit, ce dernier est au service du cheval, et au ordres du propriétaire via l'entraîneur. Chaque Grand prix est surtout l'occasion de retenir le nom du cheval.
Ceci étant dit quid de ce nouveau départ ? 

Pour ce nouveau run, Hulk renoue donc avec ses origines sixties, et s'inspire de l'errance qu'avait popularisée la série télévisée des années 1970 avec Bill Bixby et Lou Ferrigno.
Ce parti pris d'un personnage en cavale est aussi surtout une forme de réflexe atavique très é…