lundi 23 janvier 2017

IRON MAN (Rapture/Transe) Marvel Knights

…. Court récit de science-fiction à la tonalité horrifique, Iron Man : Transe se consomme comme un robusta serré, à l’ancienne. 
Sans affectation & avec le plaisir de savoir qu’il apporte tout ce dont on a besoin pour l'apprécier pleinement. 

Un petit coup de fouet d’autant plus réjouissant qu’Alexander C. Irvine pousse la liberté que lui donne le label Marvel Knights jusqu’au bout, et déjoue une facilité que son récit lui permettait d’invoquer. 
Lan Medina & June Chung épaulent avec conviction leur scénariste.
Scénario : 7,65/10 
Dessin : 7,64/10 
Appréciation globale :  « Ce n'est pas avec de bons sentiments qu'on fait de la bonne littérature ».
________________
Publié en France dans les numéros 1 & 2 du mensuel AVENGERS vol.3 (juillet/août 2012) ; dans une traduction de Nicole Duclos ou de Jérémy Manesse (?) et un lettrage de d'Alessandro Benedetti, aux éditions Panini.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire